Créée en 1980 avec les classes "Sections Internationales", l'APELEVIS ne dépend d’aucune organisation régionale, nationale, politique ou religieuse. Elle est à l'écoute de tous les parents. Elle est ouverte à vos réactions et suggestions.
Notre vocation :
- représenter les parents au conseil d'école pour porter leurs préoccupations concernant le fonctionnement de l'école et de la vie scolaire et extra-scolaire ; informer très régulièrement les parents ;
- défendre et promouvoir les Sections Internationales à Strasbourg et l'enseignement des langues, vecteur de tolérance, d'ouverture d'esprit et de réussite pour les enfants, tout autant que facteur de développement de l'attractivité et de la dimension internationale de la ville de Strasbourg.


La réforme des rythmes scolaires :
notre position, actualité sur :
www.facebook.com/RythmesScolairesStrasbourg

mercredi 25 novembre 2015

Compte-rendu du premier conseil d'école 2015/16

Le premier conseil d'école a eu lieu le mardi 17 novembre dans une très bonne ambiance. Vous pouvez  consulter le compte-rendu ici.

Cliquer sur ce lien
http://epad.recit.org/KI218aJDXY

lundi 5 octobre 2015

La nouvelle équipe 2015/16

en première ligne de gauche à droite:
Sandra Bail, Elise Meseberg, Pauline Burnel
en deuxième ligne: Stephan Kayser, Nadia Wolff, Joanna Wisniewska, Claudia Melini, Sonia Peiffer et Laurent Py
Manquent sur la photo: Martina Dervaux, Birthe Osorio, Pascale Marion, Thalie Marx, Anne-Laure Mathieu, Claire Phillips et Adrian Stadler

jeudi 24 septembre 2015

Bienvenu à la nouvelle directrice

L'équipe APELEVIS a déjà eu l'occasion de rencontrer Mme Sonia Zimmermann, la nouvelle directrice, qui prend le relais de Mme Esther Theureaux.
La coopération s'annonce très constructive.

Voici un lien vers un article écrit par les parents élus de l'école maternelle Scheppler, ou Mme Zimmermann a travaillé auparavant.

http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2015/06/02/tribune/ecole-louise-scheppler-directrice/

La nouvelle équipe 2015/16 est en train de se former


La nouvelle équipe est en train de se former. Une grande des partie des parents élus de l'année s'investissent de nouveau. Nous avons présenté l'association lors de réunions de rentrée et des nouveaux parents nous ont rejoint depuis.

Comme c'était déjà le cas l'année 2014/15 l'APELEVIS sera probablement la seule liste à l'école maternelle. Les futures parents élus ont des enfants dans les classes internationales et dans les classes de secteur.
Les élections auront lieu le 9 octobre.


lundi 23 juin 2014

L´APELEVIS soutient ce mouvement FCPE contre la réforme : 26 juin mobilisation

 
Le collectif FCPE Strasbourg propose aux parents des écoliers strasbourgeois de se retrouver jeudi 26 juin à 18h devant le centre administratif(parc de l’Etoile) pour demander à M. Ries, maire de Strasbourg, de ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine.
 
Depuis le 24 janvier 2013 (date de parution du décret Peillon sur les rythmes scolaires), nous, parents, sommes dans l’expectative de savoir ce qui sera proposé à nos enfants. A Strasbourg, une « concertation » a été menée conduisant à un projet rendu public en janvier dernier et, au lendemain des élections municipales, un nouvel aménagement nous a été présenté par Mme Buffet, adjointe chargée de la vie scolaire et de l’action éducative. A ce jour, il reste pourtant un grand nombre de points d’interrogation et d’insatisfaction :
 
1.       Différences de traitement selon les territoires de la ville : l’appel à projet de la ville de Strasbourg vient tout juste de se clôturer. Les réponses seront dépouillées au courant de cet été pour l’élaboration de propositions d’activités seulement à la rentrée prochaine. Selon toute vraisemblance, les activités péri-éducatives gratuites proposées par la mairie ne seront pas les mêmes selon les quartiers et les écoles.
 
2.       Différences entre les élèves : outre l’hétérogénéité de la quantité et du contenu des activités proposées selon les écoles, il faut souligner que, de fait, les élèves d’école maternelle ne bénéficieront d’aucune activité péri-éducative. Pour eux, la fin de journée n’aura comme unique différence par rapport à aujourd’hui qu’un temps de présence en péri-scolaire plus long
 
3.       L’organisation du mercredi : la sortie d’école se fera à 11h30, un service de garderie payant sera à disposition si nécessaire jusqu’à 12h15 mais pas de service de cantine. Et ensuite ? La liaison entre les écoles maternelles et les centres maternels de loisirs sera-t-elle systématique ? tout comme entre les écoles élémentaires et les centres de loisirs ? Et ce, même lorsque ces centres seront éloignés de l’école ou des écoles qui leur sont rattachées ? Quid des enfants qui n’auront pas de place en centre de loisirs et qui ne pourront pas être récupérés par leurs parents ?
 
4.       Augmentation des dépenses des familles : à ce jour, aucun parent ne sait quel soir de la semaine son enfant participera aux activités péri-éducatives. De plus, ces activités ne se mettront en place que fin septembre. Nous sommes donc tous obligés d’envisager un mode de garde pour 4 soirs par semaine. Ce temps d’accueil sera plus long qu’avant et donc plus cher.
 
5.       L’absence d’information précise sur l’organisation des activités péri-éducatives constitue également une difficulté pour la poursuite des activités extra-scolaires qui se déroulaient jusque là le mercredi matin. Elles sont généralement reportées à un soir de semaine. Impossible de savoir aujourd’hui s’il y aura chevauchement. Faudra-t-il renoncer à l’un ou à l’autre ?
 
Cette liste non exhaustive peut certainement être complétée. N’hésitez pas à le faire et me communiquer vos remarques et suggestions.
 
L’intérêt de nos enfants doit continuer à être préservé. Nous aimerions aussi rappeler que Vincent Peillon avait promis qu’ : « Aucun enfant ne sera hors de l'école avant 16h30» ! (Le Monde 11.10.12).
 
Pour toutes ces raisons et dans la continuité du communiqué de la FCPE 67 au sujet des rythmes scolaires que vous trouverez en pièce jointe, il nous semble nécessaire, à Strasbourg, de ne pas mettre en œuvre cette réforme à la rentrée prochaine. Pour nous faire entendre, nous devons être nombreux. Nous comptons sur chacun d’entre vous pour être signataire de cet appel et/ou pour le faire circuler autour de vous. Ceux d’entre vous qui souhaitent se joindre aux signataires de cet appel peuvent le signaler par retour de mail.
 
Nous sommes à la disposition de chacun pour toute interrogation ou pour prolonger la discussion,
 
 
Pour le collectif FCPE Strasbourg
Elisabeth DEL GRANDE
Administratice de la FCPE 67